Non à I'initiative anti-droits humains I L’Alliance de la société civile / Facteur de protection D

Non à I'initiative anti-droits humains I L’Alliance de la société civile / Facteur de protection D

Couper dans sa propre chair ? Jamais !

Couper dans sa propre chair ? Jamais !

L’Initiative pour l’autodétermination de l’UDC est mensongère et constitue une attaque directe à l’encontre de nos droits humains et fondamentaux.

La Convention européenne des droits de l’homme n’aurait plus aucune valeur pour la Suisse si cette initiative venait à être acceptée fin novembre. Et la Suisse s’isolerait encore plus sur le plan international. C’est pourquoi nous l’avons renommée Initiative anti-droits humains afin que son intitulé reflète vraiment son contenu. Aidez-nous à montrer à quel point ce nom est un emballage trompeur et soutenez notre campagne pour le « non ». Merci beaucoup !

L’Alliance publie une vérification des faits en vue du débat au Conseil national

L’Alliance publie une vérification des faits en vue du débat au Conseil national

Dans le débat autour de l'initiative anti-droits humains beaucoup de demi-vérités et de mensonges circulent. L’Alliance de la société civile // Facteur de protection D a donc publié une vérification des faits pour 10 fausses affirmations de l’UDC.

Il apparaît clairement que cette initiative constitue une attaque contre les droits humains et l’Etat de droit en Suisse et qu’elle doit impérativement être contrecarrée.

L’Alliance de la société civile / Facteur de protection D est un regroupement de 115 organisations et près de 11'000 individus, qui s’engagent aux niveaux politique et social pour le maintien de la protection des droits humains en Suisse. L’objectif de la campagne : contrer la soi-disant Initiative pour l’autodétermination lancée par l’UDC.

Cette initiative, que l’Alliance a rebaptisée « l'initiative anti-droits humains », cherche à résilier la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) qui garantit la protection de nos droits fondamentaux. Elle fragiliserait ainsi nos droits humains et la protection juridique garantie pour toutes et tous en Suisse. Cela ne doit pas se produire !