You are here

Le Conseil des États rejette la soi-disant initiative pour l’autodétermination de l’UDC

Mardi, 13. mars 2018
Xenia Hediger

Communiqué de presse de Facteur de protection D – Le Conseil des États rejette la soi-disant initiative pour l’autodétermination de l’UDC

Facteur de Protection D se félicite qu’après le Conseil fédéral, le Conseil des États ait lui aussi rejeté fermement, à 36 voix contre 6, l’initiative populaire « Le droit suisse au lieu de juges étrangers ». Même un contre-projet n’a pas eu l’ombre d’une chance auprès de la Chambre haute, ce qui est très satisfaisant, puisqu’un contre-projet aurait donné une certaine légitimité, que l’initiative ne mérite pas, à cette attaque en règle.

 

L’initiative populaire, qualifiée d’initiative anti-droits humains par Facteur de Protection D et plus de 100 organisations partenaires, amoindrit les droits de chacun d’entre nous. Elle met en danger la réputation de la Suisse, pas seulement en tant que gardienne des droits humains, mais aussi en tant que partenaire contractuelle fiable. Juste à l’heure où les droits humains font l’objet de pressions dans de nombreux États membres du Conseil de l’Europe, il est primordial que notre pays tienne ses engagements. Si l’initiative pour l’autodétermination venait à être adoptée, c’est précisément la Suisse qui affaiblirait la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH), instrument de protection des droits humains unique au monde. Cela enverrait un signal dangereux aux autocrates comme Erdogan ou Poutine. Par sa décision d’aujourd’hui, le Conseil des États perpétue la tradition suisse et montre son attachement à une solide protection des droits humains en Suisse et en Europe. La CEDH, qui ne pourrait plus être appliquée en cas d’adoption de l’initiative, n’est en effet autre que la garante de nos droits fondamentaux – et ce également en Suisse.

Notre argumentaire contre l’initiative anti-droits humains

N’hésitez pas consulter le site www.facteurdeprotection-d.ch/ pour tout complément d’information sur notre campagne.

- - - - - - - - - - -

« Facteur de protection D - Les droits humains nous protègent » est une campagne d'information lancée en 2014 par l'association porteuse Dialogue CEDH qui s'engage aux niveaux social et politique pour la sauvegarde de la protection des droits humains en Suisse. Cette campagne cherche à empêcher que l'initiative populaire "Le droit suisse au lieu de juges étrangers" ne soit acceptée. Cette initiative, que nous avons rebaptisée "Initiative anti-droits humains", vise à supprimer la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) qui garantit la protection de nos droits fondamentaux. En compagnie de milliers d'individus et avec 101 organisations partenaires dans toute la Suisse, Facteur de protection D attire l'attention sur les dangers d'une telle initiative.